Niveaux D-dimères pendant la grossesse

Le sang est un liquide corporel qui est oxygéné par les poumons, pompé par le cœur, et délivré à diverses parties du corps à travers les vaisseaux sanguins. Le sang est constitué de globules rouges, de globules blancs, de plaquettes et de plasma. Le sang agit non seulement comme un vecteur d’oxygène vital et de nutriments essentiels, mais il participe également à divers processus corporels vitaux. La coagulation du sang est l’un de ces mécanismes de protection que le corps utilise pour soigner les blessures et prévenir les pertes sanguines graves. Outre les plaquettes, une protéine appelée fibrine joue un rôle important dans la coagulation du sang. Le processus de coagulation du sang implique la conversion du fibrinogène, une protéine présente dans le plasma sanguin, en une protéine insoluble appelée fibrine. C’est la fibrine qui forme un maillage de brins afin de former un caillot de sang sur le site de la lésion. Dans le même temps, le corps utilise un autre mécanisme (initié par une enzyme, la thrombine) pour empêcher les caillots sanguins de devenir trop gros. C’est au cours du processus de dégénérescence des caillots sanguins par une protéine appelée plasmine que les fragments D réticulés de la protéine fibrinogène se retrouvent dans le sang. D-dimère est le terme médical qui est utilisé pour désigner ces fragments de protéines. Ainsi, les niveaux élevés de d-dimères dans le sang sont essentiellement indicatifs de l’activité de la thrombine. Dans cet article, nous allons essayer de découvrir les raisons possibles derrière les changements dans les niveaux de d-dimères pendant la grossesse.

Concentrations de D-dimères pendant la grossesse normale

Comme mentionné précédemment, le d-dimère est essentiellement un produit de dégradation de la fibrine qui se forme à la suite de la dégradation de la fibrine. Chaque fois qu’un caillot de sang se forme dans le corps, la thrombine active le système fibrinolytique, dissolvant ainsi le caillot sanguin. C’est la raison pour laquelle les médecins ordonnent généralement le test sanguin d-dimères chaque fois qu’un patient semble présenter les symptômes de troubles de la coagulation du sang tels que la thrombose veineuse profonde, l’embolie artérielle ou même un accident vasculaire cérébral. Bien que les niveaux de d-dimères puissent être élevés en raison d’une inflammation, d’une infection ou de lésions vasculaires, les changements dans la concentration en d-dimères ne sont pas rares pendant la grossesse. Cela est dû aux divers changements physiologiques qui se produisent pendant la grossesse.

Le fœtus reçoit les nutriments du sang de la mère et le cœur travaille plus fort pour répondre aux demandes. L’augmentation du volume circulant du sang augmente le risque de saignement et la formation de caillots sanguins. Des conditions telles que l’hypertension gestationnelle, la prééclampsie et les problèmes placentaires pendant la grossesse peuvent également provoquer des changements dans le système de coagulation, ce qui explique pourquoi les niveaux de d-dimères peuvent être supérieurs à la plage normale des d-dimères de 0,50 mg / L. Un test de D-dimères peut également être commandé lorsque la thromboembolie veineuse (TEV) est cliniquement suspectée au cours de la grossesse.

Quand est-ce que le test sanguin D-Dimer est-il ordonné?

Comme mentionné précédemment, le test d-dimères peut aider à la détection des troubles associés au système de coagulation du corps. La thromboembolie veineuse, qui se réfère à la formation de caillots de sang dans les veines, est une de ces conditions qui peuvent affecter les femmes enceintes. La thrombose veineuse profonde est un autre trouble médical grave associé au développement de caillots sanguins dans les veines profondes situées dans les jambes. L’enflure des jambes, la douleur aux jambes et la sensibilité de la jambe touchée sont quelques-uns des symptômes de la thrombose veineuse profonde. Les caillots sanguins peuvent également se loger dans les artères. L’embolie pulmonaire est une autre maladie menaçant le pronostic vital dans laquelle un caillot de sang se loge dans les artères qui irriguent les poumons. Alors que certaines femmes peuvent être génétiquement prédisposées à cette condition, les femmes qui sont obèses ou souffrent d’une mauvaise circulation sanguine dans les veines courent également un risque accru de développer des troubles de la coagulation sanguine pendant la grossesse.

Les risques liés à la grossesse sont également plus élevés si les femmes sont à la fin de la trentaine ou de la quarantaine. Les troubles de la coagulation du sang peuvent présenter des risques sérieux pour la mère et l’enfant, d’où l’importance de diagnostiquer et de traiter ces problèmes à un stade précoce. Lorsque les médecins estiment que le patient présente des symptômes de ces troubles, ils peuvent commander un test d-dimères. Cependant, ce test ne doit pas être considéré comme le seul facteur déterminant dans le cas des femmes enceintes. Les changements dans les niveaux de d-dimères sont souvent observés dans les grossesses normales et les médecins peuvent donc effectuer d’autres tests diagnostiques pour confirmer le diagnostic. Une variété de tests de laboratoire qui sont inclus dans le dépistage de la coagulation incluent le temps de thrombine, le temps de prothrombine (PT), le fibrinogène, le temps de thromboplastine partielle activée, la numération plaquettaire et les tests spécifiques de facteurs de coagulation. Ces tests sont des outils de diagnostic utiles lorsqu’il s’agit de détecter des problèmes hématologiques.

En conclusion, une augmentation des taux de d-dimères pendant la grossesse est normale, ce qui explique pourquoi des taux élevés de d-dimères ne peuvent pas être considérés comme une preuve concluante de troubles de la coagulation du sang. Étant donné que les fluctuations des taux de d-dimères sont fréquentes au cours de la grossesse, les experts médicaux estiment que le test d-dimères seul ne peut pas aider à la détection des conditions thrombotiques. Les experts estiment que la recherche doit être menée afin de déterminer les nouveaux seuils de diagnostic pour les niveaux de d-dimères dans le but de détecter les troubles de la coagulation sanguine pendant la grossesse.