Ovulation Saignement Vs. Saignement d’implantation

Une femme peut interpréter les signes biologiques de son corps. Les crampes abdominales, les maux de tête, la nausée, la fatigue, etc. sont autant de signes qui indiquent le début d’un cycle menstruel. Mais, ces mêmes symptômes se produisent également comme les signes précoces de la grossesse. Cela rend une femme très confuse, surtout si elle essaie de concevoir. En plus de cela, elle est encore plus troublée par les termes – saignement de l’ovulation et saignement d’implantation. Ce sont deux types de saignements légers vécus par très peu de femmes. Leurs occurrences indiquent deux processus biologiques très différents se produisant dans le corps. Voyons en passant par les différences entre les saignements de l’ovulation et saignement d’implantation dans les paragraphes ci-dessous.

Qu’est-ce que le saignement de l’ovulation?

Ovulation saignement est dit être saignement très léger qui se produit pendant l’ovulation. C’est un événement extrêmement rare qui peut être facilement manqué par la plupart des femmes. Ceux qui planifient une grossesse ou effectuent une cartographie de la fertilité peuvent remarquer des . Ce saignement se produit lorsque le follicule ovarien est libéré. L’abondance de l’hormone lutéinisante dans le corps à cause du cycle d’ovulation, affaiblit les membranes ovariennes recouvrant l’ovule. Lorsque cette membrane est rompue pour libérer l’ovule, elle provoque la formation d’un stigmate. La rupture du stigmate provoque le relâchement du sang résiduel à ce moment du cycle moyen. Ainsi, on peut voir des traces de ce sang qui est de couleur brunâtre ou rosâtre.

Une façon de savoir que si c’est le saignement de l’ovulation et non saignement d’implantation, est d’examiner votre glaire cervicale. Vous le trouverez transparent et très extensible. Il apparaîtra comme du blanc d’oeuf. Pendant ce temps, vous pouvez voir le saignement de l’ovulation. C’est la période la plus fertile de votre cycle et le meilleur moment pour essayer de concevoir. On ovule pendant la phase lutéale, soit environ 12 à 16 jours avant le cycle menstruel suivant. Donc, en fonction de votre cycle, par exemple, un cycle de 30 jours, on peut éprouver des saignements d’ovulation entre le 14e et le 16e jour de leur cycle.

Qu’est-ce que le saignement d’implantation?

Saignement d’implantation est également saignement très léger ou spotting, que l’on peut éprouver. Tout comme les taches d’ovulation, il est extrêmement rare de voir des saignements d’implantation. Si une femme a un rapport sexuel après ou pendant sa période d’ovulation, il y a de fortes chances de fécondation. L’ovule fécondé descend ensuite vers l’utérus à partir des trompes de Fallope. Ici, il commence à pénétrer dans la muqueuse utérine, appelée l’endomètre. Cela l’aide à établir une connexion avec les vaisseaux sanguins du corps de la femme. La connexion formée aidera l’œuf fécondé à recevoir la nutrition et l’oxygène pour un développement ultérieur. Lorsque l’ovule s’introduit dans l’utérus, il peut causer une certaine quantité de saignement, car le processus implique la dissolution de l’endomètre ainsi que le réarrangement et la formation de nouveaux vaisseaux sanguins reliant le système vasculaire utérin à celui de l’ovule fécondé. Ce saignement est appelé saignement d’implantation. Le sang sera de couleur rosâtre ou brunâtre et vous n’aurez pas besoin d’une serviette hygiénique pour retenir le saignement.

Les saignements d’implantation surviennent généralement environ un jour ou deux avant la période menstruelle. En moyenne, la date de la menstruation se produit environ 14 jours après l’ovulation. Ainsi, l’hémorragie d’implantation se produira environ 6 à 12 jours après l’ovulation. Ce sera différent des saignements menstruels car la couleur du sang ne sera pas rouge vif, mais légèrement brunâtre. En outre, votre flux sanguin ressemblera plus à un léger repérage, par opposition au flux abondant de la menstruation.

Différence entre le saignement de l’ovulation et le saignement de l’implantation

Si on est confus entre l’ovulation et l’hémorragie d’implantation, on devrait chercher deux différences simples. L’hémorragie d’ovulation se produit environ 14 jours avant la date de votre cycle menstruel. Le saignement d’implantation se produit environ un jour ou deux avant la date de vos règles. Cela signifie que le saignement d’implantation se produit environ une semaine après l’ovulation. Si vous remarquez des taches de couleur rosâtre ou brunâtre au milieu de votre cycle menstruel, cela indique probablement une hémorragie ovulatoire.

Le saignement de l’ovulation est un indicateur de fertilité, qui vous indique que c’est le moment que vous et votre partenaire devriez essayer pour un bébé. D’autre part, le saignement d’implantation est un symptôme précoce de la grossesse. Ces deux occurrences sont extrêmement rares et impossibles à repérer la plupart du temps. Jusqu’à ce que vous établissiez votre cycle et que vous le retraciez, vous manquerez probablement ces occurrences hémorragiques. Les deux sont des signes indicatifs de la fertilité (ovulation) et de la grossesse (implantation).

Il est un peu impossible de repérer et de différencier les deux types de saignement, à moins que vous soyez conscient des spécificités de votre cycle menstruel. Il sera très utile de savoir si vous venez de présenter un saignement d’ovulation ou un saignement d’implantation en fonction du jour où il s’est produit, au cours de votre cycle mensuel. En outre, faites attention aux signes subtils pour savoir quelle phase biologique votre corps vient d’entrer. D’autres facteurs vous aideront également à déterminer le type de saignement que vous éprouvez, c.-à-d. si vous n’avez pas eu récemment de rapports sexuels, alors il est évidemment sûr de supposer que le saignotement n’est pas dû à l’implantation. De plus, dans les deux cas, il y a très peu de saignements. Par conséquent, si vous observez un saignement rougeâtre abondant ou continu, il s’agit soit de vos saignements menstruels, soit d’une conséquence d’un autre problème génital. Par conséquent, dans un tel cas, il est préférable de consulter votre gynécologue.

Avertissement : Cet article de Buzzle est à titre informatif seulement, et ne doit pas être utilisé comme un remplacement pour un avis médical d’expert.