Période irrégulière après l’avortement

Un début de grossesse entraîne de nombreux changements dans le corps d’une femme. Il y a beaucoup d’activité sur le front hormonal. Les hormones menstruelles absorbent les hormones menstruelles lorsque le corps se prépare à l’accouchement. Cependant, dans un cas malheureux d’avortement ou de fausse couche, les hormones sont perdues. Tout le cycle se détraque pendant cette période. Par conséquent, il est très possible d’éprouver une réponse inhabituelle de votre corps à l’activité hormonale. Pendant ce temps, votre période peut arriver tôt, ou être retardée, et aussi varier beaucoup dans sa nature.

Période irrégulière après l’avortement

Quand une grossesse est terminée à un stade très précoce, on parle d’avortement. Bien que la croissance fœtale à ce stade soit faible, les hormones de grossesse sont déjà endémiques à l’intérieur du corps. En outre, le corps signale divers organes tels que l’utérus, les seins pour commencer à préparer la grossesse. Si dans de telles circonstances le fœtus ne montre pas un développement normal, il est expulsé naturellement par le corps, ou la grossesse se termine cliniquement. La perte abrupte de la grossesse perturbe le corps et fait que les hormones se détraquent. Votre corps prend un certain temps pour reprendre son état d’avant la grossesse.

Pendant cette période, la première priorité de votre corps est d’expulser tous les restes de la grossesse perdue. Le tissu fœtal avec d’autres débris de l’utérus est expulsé du corps. Ceci est caractérisé par des saignements abondants. Vous pouvez prendre cela pour votre première période après une fausse couche ou un avortement. Cela peut se produire dans les jours ou les semaines d’avortement. Dans le cas d’un avortement médicamenteux, vous aurez probablement tous les tissus fœtaux effacés chirurgicalement. Dans ce cas, il se peut que vous ne ressentiez pas de saignements abondants. Seule votre période normale peut être retardée de quelques semaines jusqu’à ce que les hormones s’installent. Période irrégulière après l’avortement médicamenteux peut être moins lourd et douloureux qu’un naturel.

Quoi attendre

Comme mentionné ci-dessus votre première période après l’avortement peut être ou ne pas être quelque chose de similaire à votre période habituelle. Il peut être plus léger qu’une période habituelle ou lourd avec quelques petits caillots. De même, il peut durer seulement quelques jours ou peut durer une semaine entière ou plus. Ces deux extrêmes sont considérés comme assez normaux. Vous pouvez également éprouver de légères crampes dans la région abdominale qui peuvent être plus aiguës que les crampes menstruelles normales. Cependant, si votre période est caractérisée par des saignements très abondants, de gros caillots et une douleur intense, vous devriez consulter votre médecin immédiatement. De même, si la couleur du sang est rouge vif par opposition à brun rougeâtre, vous pouvez toujours vouloir le signaler au médecin.

Il est inhabituel pour votre corps de commencer l’ovulation immédiatement après l’interruption de la grossesse. Par conséquent, votre première période peut ne pas être une véritable période dans ce sens. Votre corps commencera la plupart du temps à ovuler après cette période, lorsque les hormones ont atteint leur statut d’avant la grossesse. Néanmoins, vous ne devriez pas vous livrer à des rapports sexuels non protégés pendant ce temps. Une grossesse ultérieure n’est pas souhaitable, car vous devriez laisser votre corps un certain temps pour faire face à la perte de la grossesse. Finalement, il retrouvera la force de mener une grossesse à terme. Par conséquent, vous devriez attendre au moins quelques mois avant d’essayer une autre grossesse.

Ainsi, vous pouvez vous attendre à l’inattendu sur la première période après l’avortement. Cependant, tout ce qui semble anormal après un avortement, ou un traumatisme, doit être signalé au médecin.