Problèmes de cycle menstruel

Le début des règles ou de la ménarche est un événement important dans la vie d’une femme. Il signale la maturité sexuelle et reproductive d’une femme. Le cycle menstruel est une fonction reproductrice compliquée qui implique de nombreux organes et hormones. Chaque mois, les ovaires femelles produisent un ovule ou un œuf mature sous l’influence des hormones féminines. La muqueuse utérine s’épaissit également pour se préparer à une éventuelle conception. Si aucune fécondation ne se produit, l’œuf est transporté dans l’utérus, où, avec la muqueuse utérine, il est versé dans le cadre des saignements menstruels. Ce cycle se répète assez régulièrement chez les femmes, bien que quelques variations soient parfaitement normales. Cependant, la complexité de cet événement et l’implication de plusieurs organes le rendent sujet à quelques problèmes.

Problèmes courants du cycle menstruel

Un cycle menstruel normal est celui qui se produit tous les 28 jours, dans lequel la menstruation dure environ 3 à 5 jours. Cependant, chaque femme a un cycle menstruel unique, qui peut différer de ce que l’on appelle le «cycle normal». Tant que ce modèle reste identique tous les mois, il n’y a généralement aucune raison de s’inquiéter. Cependant, certaines anomalies concernant le cycle menstruel méritent d’être étudiées, car elles peuvent indiquer un problème médical sérieux.

Règles irrégulières
C’est un terme large et vague, qui couvre une pléthore de problèmes menstruels. L’irrégularité peut être en termes de longueur ou de durée. Rappelez-vous, un cycle menstruel long (35-40 jours) n’est pas nécessairement irrégulier, s’il arrive à peu près au même moment. Cependant, des cycles trop courts (moins de 25 jours) ou trop longs (plus de 40 jours) sont en effet considérés comme irréguliers. Ci-dessous sont quelques conditions qui sont caractérisées par des règles irrégulières.

Oligoménorrhée
L’oligoménorrhée est une condition dans laquelle vous avez seulement quelques périodes par an. Si vous obtenez entre 3 à 6 périodes par an, vous pourriez avoir une oligoménorrhée. En outre, cette condition est également caractérisée par un saignement très léger. Oligomenorrhea, lui-même n’est pas une maladie, mais souvent, c’est un symptôme d’une autre condition. Le stress, le déséquilibre hormonal, le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) et l’obésité sont des causes possibles d’oligoménorrhée. Parfois, les changements de style de vie tels que le régime alimentaire et les exercices peuvent être utilisés pour traiter ce symptôme, tandis que dans d’autres cas, les pilules contraceptives ou hormonothérapie peuvent être utilisés pour réguler les règles.

Anovulation
C’est une condition dans laquelle une femme n’ovule pas normalement. L’anovulation n’est pas une condition en soi, mais elle est souvent une cause principale de la période irrégulière. Cependant, parfois, les femmes qui sont régulières avec leurs règles peuvent aussi avoir des problèmes d’ovulation. Ainsi, une femme peut ne pas savoir qu’elle a des problèmes d’ovulation jusqu’à ce qu’elle essaie de concevoir et échoue. L’ovulation peut être induite à l’aide de certains médicaments, qui peuvent réguler les règles et aider une femme à devenir enceinte.

Cessation du cycle menstruel
Alors que les menstrues irrégulières sont caractérisées par moins de règles, une condition nommée aménorrhée signale une cessation complète des règles. L’aménorrhée aurait eu lieu si une femme en âge de procréer ne pouvait pas obtenir ses règles sans assistance médicale. Une femme est également dit avoir aménorrhée, si elle n’atteint jamais la ménarche. L’aménorrhée est considérée comme normale chez les femmes dans le groupe d’âge de la ménopause. En outre, la grossesse et l’allaitement entraînent aussi une aménorrhée pendant une courte période. Cependant, les causes sérieuses d’aménorrhée incluent, le SOPK, les exercices excessifs, l’anorexie mentale et les désordres de santé semblables.

Menstruation douloureuse
Si vous présentez des symptômes anormaux du cycle menstruel tels que des crampes excessives, des saignements abondants ou des saignements avec des caillots, vous pourriez souffrir de l’une des affections suivantes.

Dysménorrhée
La dysménorrhée est une menstruation très douloureuse avec des crampes et des saignements abondants. Souvent, l’endométriose ou les kystes de l’ovaire sont les causes possibles de cette maladie. Un saignement abondant pendant les périodes de coagulation est généralement un signe de fibromes utérins ou de polypes, qui sont des tumeurs bénignes dans l’utérus. Une femme peut avoir des saignements excessifs à la suite de cette maladie.

Ménorragie
La ménorragie est caractérisée par des saignements abondants et des crampes abdominales. Cette condition est généralement fréquente chez les jeunes filles et les femmes qui approchent de la ménopause. Comme ces deux étapes sont caractérisées par un déplacement des hormones, le déséquilibre hormonal peut être considéré comme un facteur causal derrière cette condition. Cela n’a généralement pas de conséquences très graves, car les hormones se stabilisent en peu de temps.

D’autres problèmes
En dehors de ceux mentionnés ci-dessus, il existe d’autres problèmes hormonaux ou physiologiques qui peuvent interférer avec le fonctionnement du cycle menstruel. L’insuffisance ovarienne prématurée (POF) est un de ces problèmes qui perturbe le fonctionnement normal des ovaires. Les ovaires peuvent cesser d’ovuler tout à coup chez les femmes en âge de procréer. Bien qu’il n’y ait aucun traitement pour inverser cette condition, la thérapie de remplacement d’oestrogène (ERT) peut aider une femme à faire face aux ovaires dysfonctionnels dans une certaine mesure. En dehors de cela, il existe d’autres problèmes qui sont associés au cycle menstruel, mais ne sont pas causés par un dysfonctionnement d’un organe reproducteur. Ceux-ci incluent des ballonnements, des seins endoloris, des sautes d’humeur, etc. Ce sont des effets secondaires temporaires du cycle menstruel, qui disparaissent bientôt.

Les femmes en âge de procréer doivent immédiatement chercher de l’aide médicale au premier signe de problème, car ces conditions peuvent entraver leurs chances de concevoir. De même, des conditions telles que les règles douloureuses et les saignements abondants doivent également être diagnostiquées pour la cause sous-jacente et traitées en conséquence.