Tout ce que vous devez savoir sur la décharge pendant l’ovulation

Les pertes vaginales sont un phénomène normal chez toutes les femmes en âge de procréer. Ce n’est rien d’autre que le mucus qui sort du vagin. Aussi connu comme le mucus cervical, cette décharge est produite par les glandes dans le vagin et le col de l’utérus. La fonction de cette décharge vaginale est de lubrifier le vagin, et aussi de garder la zone vaginale propre en jetant les cellules mortes et les bactéries.

De manière générale, le corps d’une femme produit environ 3 à 4 millilitres de sécrétions vaginales blanches à blanc cassé, tous les jours. Dans des circonstances normales, les pertes vaginales n’ont pas d’odeur, cependant, une légère odeur est ressentie à différents stades du cycle menstruel. La couleur de la décharge peut varier du blanc au blanc cassé, cependant, la quantité produite dépend principalement de l’étape dans son cycle menstruel. Divers facteurs tels que le stress, les pilules contraceptives, l’activité sexuelle, l’allaitement maternel, la grossesse, etc. affectent également les pertes vaginales.

Tout comme le cycle du cycle menstruel diffère d’une femme à l’autre, de même la glaire cervicale ou l’écoulement du liquide vaginal varie d’une femme à l’autre. Entre deux cycles menstruels, une femme subit plusieurs changements dans son débit de décharge. Immédiatement après la période, les pertes vaginales sont les moins importantes et sont denses en consistance. Cette étape sèche est suivie par la phase collante, dans laquelle la glaire cervicale est épaisse, crémeuse et collante. Au cours de l’ovulation, la décharge est plus claire et de consistance fluide.

Qu’est-ce qui se passe pendant l’ovulation

Les cycles menstruels chez les femmes vont d’environ 23 jours à 35 jours, la majorité des femmes ayant des cycles de 28 à 32 jours. Si le premier jour du cycle est compté comme le premier jour, le processus d’ovulation chez une femme se produira entre les jours dix et dix-neuf. Cependant, ce n’est qu’une ligne directrice approximative, qui peut varier d’une femme à l’autre.

L’ovulation est le processus par lequel les ovaires libèrent un ovule mature, provenant du sac gestationnel. Cet oeuf se déplace le long de la trompe de Fallope, où il peut rencontrer un spermatozoïde et se fertiliser. Si la fécondation a lieu, l’œuf fécondé se déplace jusqu’à l’utérus et s’implante dans la muqueuse de l’endomètre, et la grossesse est réussie.

Si l’ovule n’est pas fécondé, l’œuf suit le même trajet à travers les trompes de Fallope jusqu’à l’utérus, mais l’implantation n’a pas lieu dans ce cas. Au lieu de cela, l’épaississement de la muqueuse de l’utérus commence à se dissiper, entraînant des menstruations, par lesquelles les cellules qui bordent l’utérus sont évacuées du corps.

Décharge pendant l’ovulation

Quand une femme ovule, il y a beaucoup de changements hormonaux qui se produisent dans son corps. En fait, deux hormones, appelées oestrogène et progestérone, montent et tombent à divers moments au cours du processus d’ovulation. Ces changements produisent un certain nombre de changements dans la décharge pendant, avant et après l’ovulation.

Juste après la menstruation, on subit un épisode de sécheresse où seulement un peu de mucus est sécrété, cependant, au fur et à mesure que l’ovule mûrit, plus de mucus est sécrété et on sent une décharge collante. Lorsque l’ovule est libéré du sac gestationnel, beaucoup de mucus est libéré. C’est pour faciliter le voyage du sperme vers l’oeuf.

La glaire cervicale formée pendant l’ovulation est également appelée mucus fertile, parce que ce mucus est formé dans la période la plus fertile d’une femme. La plus grande chance d’une femme de tomber enceinte est au cours de cette fenêtre fertile. La décharge augmente en volume et ressemble aux blancs d’oeufs crus. Il est fluide et d’une consistance aqueuse. Cette consistance est parfaite pour emmener les spermatozoïdes jusqu’à l’œuf.

Une fois que l’ovulation a lieu, la consistance de la décharge change à nouveau. Il devient à nouveau collant et dense. C’est pourquoi on dit que la consistance blanc-blanc des sécrétions vaginales est un indicateur de l’ovulation. Les femmes qui tentent de tomber enceintes doivent surveiller de près la consistance des sécrétions vaginales, afin de savoir quand la période fertile a commencé. Ceux qui ne souhaitent pas concevoir peuvent utiliser la même méthode pour suivre l’ovulation et prévenir les grossesses non désirées.

Décharge brune pendant l’ovulation

Il y a des chances qu’une femme puisse éprouver une décharge brunâtre ou un léger saignement pendant l’ovulation. Ceci est principalement un indicateur de saignement d’implantation. Environ vingt pour cent de toutes les femmes enceintes ont subi une telle décharge ou un saignement au début de la grossesse. Les saignements d’implantation n’ont rien d’inquiétant et ne dureront que quelques jours.

Les changements dans les pertes vaginales au cours de l’ovulation est vécu par toutes les femmes, donc, il n’y a rien à s’inquiéter. Cependant, s’il y a une décharge verte ou jaune, accompagnée d’une irritation vaginale, d’une douleur dans et autour du vagin, d’une douleur ou de toute sorte d’inconfort, il y a une possibilité d’infection. Dans de telles situations, il faut consulter un gynécologue dès que possible.

Avertissement: Les informations fournies dans cet article est uniquement pour éduquer le lecteur. Il n’est pas destiné à se substituer à l’avis d’un expert médical.